À propos de moi

Je suis aujourd'hui citoyen français avec une double nationalité (d'ascendance) du Bénin. J'ai 35 ans et je vis dans l'est, à Belfort. Je suis né au Gabon de parents natifs du Bénin mais j'ai grandi en Côte d'Ivoire.

Là où tout commence

Depuis un certain nombre d'années, il est clair dans mon esprit que je dois beaucoup (et peut-être tout) à l'éducation que j'ai reçue en Côte d'Ivoire. Cela est vrai quel que soit le domaine académique, langues ou sciences. Ne dit-on pas que de bonnes fondations sont essentielles à la solidité d'un bâtiment ? Là, elles auront été excellentes – vous vous en doutez, je reste modeste… Malgré les coups sur les doigts et les taloches, je revivrais ces années exactement de la même manière, voire mieux – avec encore plus d'attention. De façon assez naïve et puérile, ma rencontre avec l'anglais a eu lieu à 10 ans, juste avant mon entrée en sixième. Mon ticket d'entrée, la chanson « Don't be Cruel » de Bobby Brown. Question de sonorité et question de curiosité quant au sens des paroles qui accompagnaient cette musique singulière. Ma fascination pour l'anglais est restée intacte après tout ce temps, même si le portugais a aujourd'hui pris le relais en termes d'intérêt ; la musique et le sens des paroles sont également depuis des constantes dans ma vie.

Faire ses classes

Quelques années plus tard, j'étudie une autre de mes passions, l'informatique. Des années que je préférerais ne pas revivre tant leur souvenir entache la satisfaction légitime et bien méritée qui aurait dû accompagner de si longues études. Élément qui mérite d'être mentionné, c'est pourtant durant ces infâmes années que j'ai d'une part (re-)découvert la musique et, d'autre part, enfanté mes meilleurs écrits en langue française, en la personne de ma thèse de doctorat. L'adversité serait-elle un creuset d'où sortent de beaux bijoux ?

L'enseignement et la recherche

Étant donné que rien, pas même la beauté de la « science » étudiée, ne peut justifier qu'on fige indéfiniment le temps, je suis allé de l'avant. L'avant a été six ans dans l'équipe « bases de données et recherche d'information » du Laboratoire d'informatique de Nantes-Atlantique à l'université de Nantes. La variété des enseignements et la richesse des différentes matières, bien qu'à peine imaginable pour qui ne s'est pas retrouvé dans cette position, n'ont pas suffi à contrebalancer l'absence intellectuelle des étudiants, pourtant physiquement présents. On ne joue pas sans assistance, on ne chante pas sans public et on ne déclame pas sans auditoire, qu'importe la scène ou le pupitre. Qu'importe le message. Qu'importe l'art. Qu'importe le sacerdoce.

Les années industrieuses

Direction l'industrie du logiciel, sur un poste d'ingénieur logiciel chez un éditeur de logiciels. Le paysage est différent, l'ambiance est bonne mais la méfiance envers le monde académique est bien là. Les personnes qui appartiennent à ce nouveau monde, ce « vrai monde du travail » comme ils le disent (comme si on ne travaillait pas également à l'université !), doivent bien admettre qu'on peut être d'un parcours purement universitaire et réussir à gérer sa part dans une suite logicielle. L'expérience a été très enrichissante. Mais le vent du changement a soufflé dans mes voiles et m'a poussé vers le large. Ma tolérance à l'ennui intellectuel est en effet faible. Le monde du consulting s'est offert à moi… avant de me presser dans des considérations uniquement axées sur le coût et sur aucun autre critère, et surtout pas sur la qualité du travail. Certains acceptent cet état de fait et s'enferment dans cette prison, d'autres échafaudent des plans d'évasion. Je me suis logiquement envolé. Vers un territoire nommé « indépendance ».

Vol libre

Me voici donc traducteur technique professionnel et indépendant, spécialisé dans mon domaine d'expertise professionnelle et travaillant avec deux langues différemment belles, riches mais ô combien complexes.

Pour finir, je dispose d'un profil sur ProZ.com mais notez je ne suis pas très actif sur ce site communautaire.

À propos de ce site

Mentions légales